Rater un examen : comment rebondir après un échec ?

Rebondir après un échec ?

Ouais, facile à dire… mais laisse-moi un peu digérer veux-tu !

Je me revois encore totalement démoralisée 😧 devant le tableau des résultats affichés dans le hall d’entrée de l’École du Louvre. Je viens de rater mon examen de 2e année… Je suis au bord des larmes, je me trouve nulle… d’autant plus que ma meilleure amie l’a réussi, elle ! Je sens que je vais devoir réviser tout l’été si je ne veux pas redoubler…

Je commence à me trouver des excuses pour justifier cet échec : mes parents ont été malades, je n’avais pas la tête à réviser, les profs notent trop sévèrement, les examens sont trop difficiles, etc. Je me dédouane complètement d’avoir loupé ces partiels…

Je me suis morfondue pendant plusieurs jours avant que mes parents ne me secouent et me demandent comment je comptais m’organiser pour les vacances…

Cet échec, il est gravé dans ma mémoire car c’est la première fois que je ratais un examen (et ce ne sera pas la dernière) ! Je l’ai très mal vécu sur le moment et c’est bien plus tard que j’en ai tiré les les leçons.

Maintenant, quand j’échoue dans un des mes objectifs, j’arrive à relativiser plus facilement :

✔ en déterminant les causes de cet échec (non ce n’est pas entièrement la faute des autres)

✔ en trouvant des solutions pour parvenir à réussir cet objectif d’une autre manière,

✔ en transformant cet échec en opportunités si je peux !

C’est cette méthode que je dévoile dans cet article pour rebondir après un échec.

rebondir après échec examens

1- J’ai loupé mon partiel : déterminer les causes de cet échec 

Il va falloir être honnête avec toi-même ! C’est un peu douloureux pour l’ego, mais c’est une étape essentielle pour comprendre ton échec.

Pose-toi la question : Pourquoi j’ai foiré cet examen ?

Puis ensuite, réfléchi à des solutions pour y remédier 🤔 et pouvoir rebondir après cet échec !

1.1- Pourquoi j’ai échoué à mon examen ?

Voici une petite liste non exhaustive de raisons souvent évoquées par ceux qui ont raté un examen :

  • Je n’ai pas compris l’intitulé de l’examen : j’ai répondu à côté de la plaque, fait un hors sujet
  • Je n’ai pas assez révisé : j’avais beaucoup de lacunes et je n’ai pas pu répondre correctement, voire je n’ai pas du tout répondu à certaines questions
  • J’ai perdu mes moyens le jour J : je n’ai pas eu confiance en moi ni en mes compétences, je n’ai pas su gérer mon stress ni mes émotions
  • Je n’ai pas su gérer mon temps et je n’ai pas fini l’examen
  • J’ai révisé très tard la veille, j’étais très fatigué le jour J, je n’étais pas concentré et je n’ai pas su bien répondre
  • Je n’étais pas motivé
  • Ce que je craignais le + est arrivé : j’ai peur de l’échec et j’ai fini par rater mon examen !

➡ Alors, tu as trouvé la ou les causes de ton échec ?

1.2- Des solutions pour rebondir après un échec et ne plus rater un examen

Ok, maintenant que tu as détecté pourquoi tu as raté cet exam, on va essayer, ensemble de trouver des solutions pour que la prochaine fois tu puisses le réussir !

Je te propose un petit tableau récapitulatif avec les principales causes de l’échec que l’on a trouvé au-dessus et les solutions adaptées ! Bien entendu tu peux compléter ce tableau à ta guise et trouver d’autres solutions !

Causes de l’échec Solutions proposées
Hors sujetRevoir mes cours et mes fiches de révision
Refaire des examens blancs
Faire attention à l’intitulé de l’examen : surligner les mots importants, reformuler le sujet de l’examen Mettre l’accent sur la compréhension et non sur apprendre par cœur
Travailler en groupe pour voir si je comprends bien les cours
LacunesRevoir mes cours et mes fiches de révisions
Faire un planning de révisions efficace
Être proactif pendant les révisions en changeant de techniques de mémorisation
StressApprendre à mieux gérer mon stress des examens
Faire de la visualisation positive
Essayer la sophrologie pour me relaxer
Booster ma confiance en moi : oui j’ai révisé, oui j’ai des compétences et oui je vais savoir les montrer et réussir !
Gestion du tempsFaire et refaire des examens blancs dans les mêmes conditions que le jour J
Me donner un cadre timé : Lecture du sujet : X minutes, Brouillon : X minutes, Écriture : X minutes Relecture : X minutes, ou X minutes par questions si c’est un QCM
Ne pas rester trop longtemps sur une question si je ne sais pas répondre : passer à la suivante et revenir dessus si j’ai encore du temps à la fin
FatigueNe pas réviser la veille d’un examen
Faire attention à mon hygiène de vie : sommeil, alimentation, sport
Motivation Voir plus loin que cet examen !
Pourquoi je fais cette branche d’études ? Qu’est-ce que cela va m’apporter ?
Se visualiser dans 2, 5, 10 ans !
Travailler en groupe pour progresser
Booster ma motivation
Peur de l’échecBooster ma confiance en moi
Essayer la méditation, la visualisation ou la sophrologie pour me relaxer
Lâcher prise : dédramatiser l’enjeu (c’est pas la fin du monde de rater un examen) et les conséquences (mes parents vont peut-être m’en vouloir, mais au moins j’aurais essayé)
Affronter sa peur : repasser l’examen !

Rebondir après un échec c’est trouver des solutions pour ne plus faire la même erreur la prochaine fois ! C’est déjà un pas vers la transformation de ton échec en succès ! 💥

2- Rebondir après un échec : le transformer en succès en 3 étapes

2.1- Le temps de la digestion

Rater un examen c’est pas drôle, mais ce n’est pas la fin du monde non plus… Un examen raté ne veut pas dire une session ratée. D’ailleurs dans certaines universités tu as le droit de ne pas avoir la moyenne à un examen : cela ne t’empêchera pas d’avoir ton diplôme ! Donc rien n’est perdu ! De plus, généralement il y a 3 sessions d’examens au cours d’une année académique :

  • une première en janvier/février à la fin du semestre d’automne
  • une deuxième en mai/juin à la fin du semestre de printemps
  • et une dernière en août, celle dite de rattrapage

Donc tu as le choix du timing pour repasser un exam raté !

« Il n’y a pas de réussite facile ni d’échec définitif »

Marcel Proust

Échouer à un exam ne détermine pas non plus ton avenir ! Il y a des milliers de solutions pour parvenir à un même rêve ! Toutes ne te conviennent pas, mais avant de le savoir, il faut en tester plusieurs !

Par exemple : Tu veux devenir archéologue, mais tu n’arrives pas à décrocher ton master : et si tu essayer un stage sur un chantier de fouilles où tu rencontrerais plein de personnes qui pourraient t’aider à trouver d’autres solutions ?

Les études universitaires ne sont pas forcément la bonne solution pour tout le monde : parfois tu peux réussir dans des branches plus professionnalisantes et avoir le job de tes rêves !

Ce que j’essaye d’expliquer c’est que parfois on est buté sur une solution, la plus évidente pour nous ou celle qui nous semble la plus prestigieuse, et on y arrive pas, mais on persiste jusqu’à l’échec… Il faut digérer, se remettre en question et rester ouvert à toutes les possibilités pour réussir son objectif par un autre moyen !

➡ Et, toi, comment pourrais-tu rebondir après ton échec ?

2.2- Le temps de l’acceptation

Quand on loupe un exam, on s’en veut, on se trouve nul.le. Quand on s’est fixé comme objectif de réussir tel examen ou d’avoir telle note et que l’on échoue, on a un goût amer dans la bouche. On est déçu et on a surtout des doutes quant à nos capacités… on se sent incompétent…

C’est Ok … mais seulement pendant quelques jours ! Faut pas non plus exagérer et se flageller ! Faut être indulgent avec soi-même : « j’ai fait un faux pas, c’est ok, qu’est-ce que je peux faire pour réussir mon partiel la prochaine fois »

🤜 Petite astuce : Stop à l’autosabotage : transforme tes pensées négatives !

2.3- Passage à l’action pour rebondir après un échec

Arrêter de se morfondre et se donner les moyens de réussir :

  • trouver les causes de son échec
  • trouver de nouvelles solutions
  • tester ces solutions

Une fois les causes déterminées et des solutions trouvées pour réussir, il ne suffit pas d’attendre dans ton canapé que les choses se fassent toutes seules ! Il va falloir se bouger les fesses pour décrocher ton exam ! Mets en pratique les solutions que tu as trouvées (inspire-toi du tableau ci-dessus) !

3- Pourquoi rater un examen peut devenir un tremplin pour la réussite ?

Se planter c’est humain et ça arrive à tout le monde !

Sais-tu :

  • qu’il a fallu à Thomas Edison plusieurs milliers de tests avant de concevoir l’ampoule électrique « Je n’ai jamais échoué. J’ai simplement trouvé 10 000 solutions qui ne fonctionnent pas » !
  • que Rafael Nadal à perdu plusieurs matchs contre Richard Gasquet avant de gagner à chaque fois ;
  • que un bébé tombe 3000 fois avant de savoir marcher, mais ne se décourage pas et se relève à chaque fois !

Leurs échecs : ils s’en sont servi comme tremplin pour atteindre des sommets ! Ils ont su rebondir après leurs échecs : analyser les causes et passer à l’action !

Et pourquoi pas toi ?

Et si tu transformais ton échec à cet examen en avantage ? Arrête de te trouver des excuses, regarde en face ton échec et tires-en les conséquences ! Identifie en quoi cette expérience peut être utile et te faire grandir…

« Le succès n’est pas final, l’échec n’est pas fatal, c’est le courage de continuer qui compte »

Winston Chruchill

Souvent, ce qui apparaît comme un échec au départ, se transforme en opportunités et déclenche de nouveaux projets, de nouveaux horizons.

Rater un examen, c’est ch****, ça va te demander du boulot supplémentaire, mais tu vas pouvoir peut-être le passer dans de meilleures conditions, être moins stressé, tester de nouvelles techniques de révision, mettre en pratique un planning de révisions efficace, etc.

As-tu déjà raté un examen, des partiels, un concours, un diplôme ?

Comment as-tu fait pour te relever ? Qu’est-ce qui t’a permis de rebondir après ton échec ?

Donne ton témoignage pour inspirer la communauté de SérénEtudes en laissant un commentaire ci-dessous ! Raconter son expérience est super enrichissant pour soi-même (on voit son propre parcours, son évolution et on peut être fier de nous), mais aussi pour les autres (voir que les autres ont réussi après un échec est super motivant) !

Deviens une source d’inspiration ✨

Amandine

6 commentaires sur “Rater un examen : comment rebondir après un échec ?”

  1. Agnès

    Effectivement, un échec peut être une réussite, et je pense que cette phrase en est la preuve : « un bébé tombe 3000 fois avant de savoir marcher, mais ne se décourage pas et se relève à chaque fois ! ». Bel article.

    1. Amandine

      Salut Agnès,
      Merci pour ton commentaire ! Effectivement l’exemple du bébé fait réfléchir…

  2. Très bel article Amandine ! Tout le monde connaît des contre-temps (et non des échecs). Ce qui importe c’est ce qu’on fait avec ! On grandit où on abandonne… C’est tout un état d’esprit 😊. PS : j’aime bcp la citation de Churchill

    1. Amandine

      Hello Nicolas,
      Yes ! Tu as tout à fait raison, c’est une question d’état d’esprit !
      La citation de Churchill fait partie de mes mantras !

  3. Bonsoir Amandine,

    Suite à notre échange je partage mon expérience avec les personnes qui liront ton article. J’ai un parcours scolaire atypique et pour le moins montagneux.

    Il faut savoir que je n’ai jamais été l’élève « modèle ». J’ai toujours eu un comportement irréprochable mais les résultats n’ont pas toujours suivis. J’ai redoublé ma 4ème parce que je n’arrivais pas suivre et le harcèlement dont j’étais victime dans la classe n’a en rien aidé à ce que cela se passe mieux. J’ai décroché mon Brevet des collèges en 2013 il y a donc bientôt 8 ans ! Suite à cela, les profs m’ont orienté à la rentrée 2013 en seconde ASSP (Accompagnement, Soins et Services à la Personne) mais il m’a été impossible de reprendre les cours car je n’avais pas du tout confiance en moi.

    Contraint par mes parents, j’ai de ce fait repris mes études après avoir été déscolarisé et complètement « désociabilisé » pendant 1 an. J’ai entrepris un CAP ATMFC à la rentrée 2014 et je l’ai obtenu en Juillet 2016. Durant cette formation j’ai également appris à reprendre peu à peu confiance en moi, l’effectif de ma classe était d’ailleurs minime ce qui favorisé ma participation orale.

    Suite à l’obtention de mon CAP, j’ai eu l’opportunité de préparer un Baccalauréat Professionnel ASSP en 2 ans au lieu de 3 ans ce qui était tout à fait intéressant. Je savais aussi que l’adaptation en Bac aurait été difficile en ayant sauté l’année de seconde car des notions et des bases importantes sont abordées durant cette première année scolaire. Finalement mes résultats étaient tout à fait encourageant. J’avoisinais les 12-13 de moyenne ce qui était très convenable. Malheureusement je n’ai pas obtenu mon BEP ASSP en classe de première ASSP. Mes enseignantes étaient d’ailleurs très étonnées. Je pense que la cause de cet échec est dû à un grand stress de part le fait que moi et 3 ou 4 autres élèves sur l’ensemble des deux classes de première avions passé nos examens en ponctuel dans un autre lycée que le notre. J’ai culpabilisé et je me suis beaucoup remis en question suite à cet « échec ». Avec le recul je pense que ce n’était qu’un « accident ».

    J’ai quand même obtenu mon Baccalauréat l’année suivante avec presque 14 de moyenne et cette réussite m’a beaucoup apporté. Je n’ai jamais pris le temps de repasser mon BEP qui me tenait beaucoup à cœur et j’ai appris il y a quelques mois que ce diplôme allait disparaitre totalement à la fin de l’année et que je ne pourrai jamais le repasser. Ce serait mentir que de vous dire que je ne regrette pas mais je pense qu’au final ce n’était pas mon DESTIN. Je devais faire autre chose et la vie m’invite à ne pas rester bloqué dans le passé. Cela peut paraitre bizarre en effet mais c’est mon ressenti. Comme lors d’un accident ou d’un échec on a besoin que celui-ci prenne un sens.

    Aujourd’hui je vais mieux ne vous en faites pas. Il n’y a pas eu que des orages gris et de la pluie dans la vie. J’ai connu de beaux arc-en-ciel. Réussir sa vie ne veux pas dire réussir à l’école je tiens à mettre un point d’honneur là-dessus à tous ceux qui me liront ! Mais dans ma vision des choses et dans la conception que je me fais de MA réussite, je devais réussir à l’école. Pas forcément obtenir des diplômes mais faire un métier que j’aime. J’ai obtenu mon BTS l’année dernière et je suis actuellement en troisième année de Licence de sciences de l’éducation dans le but de devenir un jour, je l’espère, Professeur des écoles. J’ai validé mon premier semestre avec 13,58 de moyenne soit la même moyenne qu’au Bac ! Est-ce que je suis arrivé là à grâce à cet échec et j’ai eu envie de prouver que je pouvais réussir ? Est-ce la vie et le destin qui m’ont amené là ? Je l’ignore. Tout ce que je peux dire c’est que je suis arrivé là quand même. Quand je dis « là » je ne parle pas seulement d’être arrivé en Licence 3. Je parle du fait que j’ai réussir à rebondir sans m’en rendre forcément compte.

    Si tout se déroule bien et que je valide mon deuxième semestre (il n’y a pas de raison), je souhaite postuler pour un Master MEEF premier degré. C’est le Master pour devenir professeur des écoles tout simplement. Durant mon premier semestre j’ai appris énormément et autant que durant mes années de lycée professionnel. J’ai appris beaucoup de choses utiles pour mon futur métier mais grâce à mes cours de sociologie j’ai pu prendre du recul face à mon parcours assez original. J’ai pu par la même occasion me Redécouvrir.

    Voilà voilà, c’est la fin de mon histoire qui j’espère n’aura pas été trop longue et aura pu vous apporter du réconfort et aider quelques-uns.

    Comme on dit, après la pluie il y a toujours le beau temps.

    Prenez-soin de vous.

    Bien à vous,

    Thibaut

    PS: Veuillez m’excuser pour les fautes d’orthographe (s’il y’en a), il est tard lol ! ^.^

    1. Amandine

      Merci infiniment Thibault pour ce beau témoignage ! C’est un bel exemple de persévérance face à l’adversité ! Tu as su rebondir et tu vas de l’avant : bravo à toi ! Je suis certaine que ton histoire va tous nous inspirer (moi la première 😉 ) !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.