Stop à l’autosabotage : transformez vos pensées négatives !

good vibes only seulement des pensées positives pas de pensées négatives

« Autosabotage, moi ? Non tu rigoles ! »

C’est vrai, ça ? Tu ne te dis jamais dans ta tête

« je suis nul.le » 🙄

« je ne vais pas y arriver, c’est trop difficile » 😥

« je vais rater mes études » 😰

« Euh, ben oui, c’est vrai, ça m’arrive… » Super ! Car la première chose à faire pour dire stop aux pensées négatives c’est de reconnaître que tu en as ! Donc bravo à toi pour ce premier pas ! 👏 Mais le plus dur reste maintenant à faire : les transformer en pensées positives et constructives !

Car tu l’avoueras ces pensées sont comme du poison qui s’infiltre doucement en toi et plus tu les ressasses dans ton esprit, plus tu les crois… Et c’est bien là le problème…

Laisse-moi te raconter une jolie petite histoire, mais pas n’importe laquelle : la tienne ! Je vais te décrire 2 scénarios : lis-les attentivement et dis-moi en commentaire dans lequel tu te reconnais le + ! À la fin de l’article tu trouveras des solutions pratiques pour dire STOP ✋⛔ à tes pensées négatives et pour transformer ton autosabotage en mindset de Super Héros supra motivé 🤩💪 ! T’es prêt.e ? 👌 Alors c’est parti !

Scénario 1 en mode autosabotage

Ton réveil sonne à 6h30 du mat, tu n’as pas bien dormi, tu es fatigué, tu appuies sur le bouton snooze pour avoir un peu de répit « quelques minutes de sommeil en plus ça ne me fera pas de mal ! » … sauf que tu te rendors et tu n’entends pas la deuxième sonnerie du réveil…

Tu te réveilles en sursaut sur un mauvais pressentiment et tu as raison : ton réveil affiche 7h30 !!!! Ton cours de litté comparée commence à 8h30 ! « Eh m**** ! Je suis une calamité ! » Tu te dépêches de te préparer : tu enfiles un jean et un tee-shirt, tu avales un café…

Et tu cours prendre ton bus… qui a 10 minutes de retard « Mais qu’est-ce que j’ai fait au bon dieu ?! » (euh oui je l’avoue mon inspiration n’est pas toujours des plus subtiles 😜) « Et maintenant, à cause de lui, je vais être en retard en cours ! » (ah tiens, c’est vraiment à cause du bus ?)

Tu arrives enfin à l’uni tout essoufflé.e et tu entres dans l’amphi discrètement. Tu essaies tant bien que mal de suivre ce que le prof raconte, mais tes pensées sont ailleurs « pourquoi est-ce que j’ai appuyé sur ce bouton snooze ? » « et ce bus qui est d’habitude à l’heure, c’est bien ma veine ! » « je suis nul.le d’arriver en retard »…

Fin du cours. Tu files à la BU et là patatras… dans ta précipitation tu as oublié les affaires pour préparer ton exposé de la semaine pro. « Je suis une vraie calamité ! » Du coup, tu décides de travailler le cours de litté comparée, mais tu n’arrives pas à te concentrer car ça mouline dans ta tête « Je suis un.e incapable, je vais rater mon exposé, je vais pas arriver à la finir à temps, il va être inintéressant comme moi ».

À midi tu te diriges vers le restau U. Au menu, que des plats que tu n’aimes pas « J’ai la poisse aujourd’hui ! » Dégoûté, tu avales un sandwich en 4e vitesse.

Tu enchaînes les cours distraitement jusqu’à l’heure du TP de litté contemporaine. Le prof te réveille en t’envoyant au tableau pour faire l’explication de texte ! Tes explications sont bonnes, mais pas assez poussées selon le prof : « je suis nul.le » « je vais jamais réussir mon examen ! Je vais jamais avoir mon diplôme ! Je n’aurais jamais de boulot ! Je vais devoir travailler au McDo ou je vais finir chômeur.se… ».

Tu rentres chez toi déprimé.e, tu t’affales dans ton canap. Pour te remonter le moral, tu regardes ta série préférée sur Netflix. Il est 23h, tu n’as pas vu passer l’heure… T’as pas révisé ni travaillé ton exposé… Tes pensées reviennent en boucle « je suis nul.le, nul.le, nul.le » « je suis bon.ne à rien » « je suis incapable ».

Tu vas te coucher avec ces pensées et comme tu les ressasses sans cesse tu n’arrives pas à dormir « nul.le… incapable… pas réussir… »

Et devine quoi ? Le lendemain, le même scénario recommence… tu n’arrives pas à te lever…

Scénario 2 en mode transformation

Ton réveil sonne à 6h30, tu te sens encore un peu fatigué.e et ensommeillé.e, mais tu t’étires et tu éteins le réveil « Déjà ? J’aurais bien dormi encore un peu ! Quand il faut y aller, faut y aller ! Go ! c’est parti pour une super journée ! ». Tu te lèves, tu souris, dehors il fait beau, tu vas passer une bonne journée !

Tu te prépares, tu te fais un copieux petit-déjeuner puis tu files prendre ton bus… qui a 10 minutes de retard « Ok ! Ça arrive, c’est pas de chance, mais je vais pouvoir lire un peu plus ! »

Tu t’installes dans l’amphi avec un peu de retard mais tu arrives à te concentre et tu écoutes avec attention le prof.

Fin du cours, tu files à la BU mais tu remarques que tu as oublié tes affaires pour préparer l’exposé de la semaine pro. « Zut ! Comment je vais pouvoir le préparer ? Quand est-ce que je vais pouvoir revenir à la BU ? Et qu’est-ce que je peux faire maintenant pour être productif ? » Tu te mets à réfléchir puis tu cherches un bouquin sur le thème de ton exposé et tu le lis en prenant des notes : c’est toujours ça de fait !

À midi, revigoré.e par ton avancée sur ton exposé, tu vas manger au restau U, mais aucun plat ne t’attire… « Bon ok ! c’est pas ma veine ! Le challenge : goûter un plat dont je n’ai pas l’ĥabitude de manger et qui m’attire pas aux premiers abords ! » Et tu fais bien car pour en finir il était pas mal ce plat !

Tu enchaînes les cours jusqu’au TP où le prof t’interroge. Tu vas au tableau faire l’explication de texte, mais tes explications ne sont pas assez fournies… « c’est pas super agréable à entendre, mais le prof a raison j’ai pas assez bossé ! C’est pas ma matière de prédilection, mais la prochaine fois j’essaierai de faire mieux ! En tout cas cette expérience a été instructive ! »

Tu rentres chez toi, tu manges un peu puis te te remets à bosser ton exposé. À 22h, pour te récompenser, tu regardes un épisode de ta série préférée avant de t’endormir en visualisant ta journée passée et celle de demain : « Je fais de mon mieux ! » « Qu’est-ce que je pourrais améliorer pour réussir mes études ? »

Comment transformer ses pensées négatives en un Mindset de Super Héros ?

Bon on est d’accord que le scénario 1 fonctionne en mode autosabotage et écoute en boucle Radio Plainte 😖😠 alors que le scénario 2 est en mode solution et écoute plutôt Podcast Sourire 😀, non ? Je te le dis franchement, reste sur Radio plainte et tu finiras bientôt en burn-out (lis cet article Burn-out étudiant : Comment l’éviter ? Que faire ? pour comprendre le cercle vicieux dans lequel les pensées négatives t’entraînent). Alors, comment switcher pour arrêter de se gâcher ses journées à toujours ressasser des pensées négatives 🤙 et se mettre en mode pensée positive constructive ?

Eh bien, c’est simple, mais demande un peu de pratique !

  • Quand tu as une pensée négative : arrête tout de suite ton autosabotage ✋⛔ ! Essaie de te rendre compte le plus rapidement possible que tu es en train d’être ne mode plainte ! Arrête-toi et prends le temps de souffler ! Ensuite passe la pensée négative dans la machine à sourire ! Souris ! 😀
  • Puis enfile ton costume de super Héros et passe en mode solution ! Pose-toi les bonnes questions ! Transforme tes « pourquoi » en « comment » ! Les solutions viennent quand tu poses les bonnes questions ! En plus cela te redonne de l’énergie et de la motivation ! 💯👍👌
  • Pour t’aider à avoir une motivation à toute épreuve, fais-toi une liste de mantras que tu affiches sur ton frigo ou au-dessus de ton bureau sur un moddboard. Regarde-les et lis-les tous les jours ! Suis-moi sur Instagram (@amandine.serenetudes) je poste un mantra inspirant par semaine pour réussir tes études ! Ou alors, regarde cette vidéo pour te répéter en boucle « je suis capable » !

Car oui, tu es capable ! Pour booster ta motivation, inspire-toi des 3 actions puissantes pour rester motivé.e !

Pour t’aider encore plus, copie cette infographie sur la transformation des pensées négatives en mindset de super Héros et affiche-là en fond d’écran sur ton ordi ou ton smartphone !

infographie pour transformer ses pensées négatives en mindset de super héros

Alors tu es plutôt scénario A ou B ? Est-ce que tu es prêt à dire stop à l’autosabotage, à enfiler ton costume de super héros et à changer ton mind set ? Dis-le moi en commentaire ci-dessous !👇👇👇

PSST 😤 au fait, cet article participe à l’événement inter-blogueurs organisé par Grégory du site Prendre Confiance sur le thème “comment vaincre ses pensées négatives”. Tu pourras retrouver tous les articles dans un ebook gratuit pour découvrir les meilleures méthodes pour tuer le négatif.ve. en toi 🎯 ! Super, non ?

Amandine

2 commentaires sur “Stop à l’autosabotage : transformez vos pensées négatives !”

  1. Bonjour Amandine, merci beaucoup pour cet article très complet. Je trouve qu’avec les 2 scénarios on peut bien se projeter dans sa propre situation. J’ai particulièrement aimé l’infographie à la fin, car cela aide à résumé un article qui est long. Je vais l’imprimer pour la montrer à mon fils qui aurait bien besoin de changer son minset il panique à la moindre difficulté scolaire.

    1. Amandine

      Hello Marie, je suis ravie que l’article t’ai plu et que l’infographie puisse servir à ton fils ! Le but de l’infographie est effectivement d’être un aide-mémoire des principaux points de l’article! À afficher au-dessus de son bureau ou sur son frigo 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.