Le planning : l’outil indispensable pour la gestion de ton temps [+ planner offert]

Il est 16h, je sors en courant de l’amphi pour attraper le prochain tram. Je suis déjà en retard pour mon RDV chez le dentiste ! J’arrive essoufflée et là la secrétaire me dis que je dois attendre car il a pris le prochain patient. Ok! Assise dans la salle d’attente, je liste dans ma tête toutes les tâches qu’il me reste à faire pour mon exposé d’histoire mésopotamienne que je dois rendre demain et là… PAF !… Je me souviens que j’avais commander des livres à la bibliothèque universitaire pour finir de compléter mes notes de pas de page et que je devais aller les chercher… avant 16h! Je suis désespérée  😱

Combien de fois j’ai oublié d’aller chercher ces livres à la BU… ou des RDV ! Dis-moi que c’est pareil pour toi, je me sentirais moins seule! Quand on est étudiant on a trop chose à gérer et à penser et si on est pas organisé, ça peut vite devenir la cata ! La solution ? Elle est pas glamour, je tiens à te le dire tout de suite mais elle est ultra efficace : le bon vieux planning 📆 !

Faire un planning (emploi du temps ou grille horaire, si tu préfères) consiste à lister les tâches à effectuer dans un horaire précis. Ça permet d’être mieux organisé et de gérer plus facilement ton temps. Bon, construire ton premier planning va te demander un peu de temps… et de patience 😅 En + il ne sera pas parfait et tu devras l’ajuster mais + tu prendras l’habitude d’en faire + tu gagnera du temps et – tu seras débordé et stressé !Alors,c’est parti,on s’y met ensemble ?

planning-outil-gerer-temps

1- Pourquoi faire un planning 📆 ?

Pour organiser ton travail et gérer ton temps bien sûr ! Et pas uniquement planifier les heures de cours, mais aussi les activités extra universitaires récurrentes et les loisirs. Cependant, le planning sert surtout pour voir les plages horaires libres pour programmer son travail personnel et les révisions pour chaque période d’examens.

🤜D’ailleurs, petite parenthèse le guide ultime du super planning de révisions, c’est par ici !

La vie étudiante offre beaucoup de liberté, mais c’est à double tranchant, car le travail à fournir est souvent exigeant… Ainsi, c’est facile d’accumuler beaucoup de retard dans son travail et de se trouver la tête sous l’eau 😕Je te fais pas un dessin…  L’utilisation d’un planning va t’aider à mieux organiser tes études, à être moins débordé surtout à l’approche des examens et à gérer efficacement ton quotidien.

Une heure de cours demande, en général, une demi-heure à deux heures de travail personnel (Euh, vraiment 😲?) Il est donc essentiel de planifier, dans ton emploi du temps, toutes les heures de travail personnel. En effet, le planning permet un travail régulier qui t’évitera un stress inutile lors des révisions.

Un autre avantage du planning est qu’il permet de se rendre compte du temps que prend chaque tâche. En effet, c’est intéressant de savoir quantifier ton travail personnel (1 heure pour cet exercice de maths, 2 heures pour cette fiche de révisions, etc.). Et au début ce n’est pas du tout évident, crois-en mon expérience ! Soit on met beaucoup plus de temps que prévu soit beaucoup moins ! Mais avec la pratique on s’améliore et on arrive à prévoir pour chaque tâche le temps qu’il convient pour l’effectuer.

🤜 Petite astuce : pour t’aider à quantifier le temps pour chacune de tes tâches, tu peux pratiquer la Technique Pomodoro : ou comment ne plus être esclave du temps ! 

Enfin, le planning permet, de se libérer la tête, car toutes tes tâches sont inscrites dessus. Fini les oublis ! De plus, il est plus facile d’effectuer une tâche inscrite dans une grille horaire qu’une tâche que l’on essaie de se rappeler 🤔

2- Comment faire un bon planning pour mieux gérer son temps ?

Un agenda ouvert pour préparer son planning du mois

Le must c’est de faire 4 planning différents en allant de la période la plus longue (année) à la plus courte (semaine)! Et là tu te dis que je deviens vraiment folle 😅 Je sais, mas c’est pas grave ! Allez, ces 4 plannings c’est pour  voir tes objectifs à long, moyen et court terme.

avant de commencer, une petite astuce : afin de mieux visualiser les différentes tâches à effectuer, utilise une couleur par tâche (tes cours en orange, tes activités en vert, tes RDV en rouge, tes plages de travail personnel en jaune par exemple).

Tu peux, soit créer tes propres plannings sur une feuille vierge à accrocher sur ton frigo ou ton mur devant ton bureau, soit prendre ceux de ton agenda papier ou bullet journal, soit utiliser une application sur ton smartphone. Teste les différentes méthodes et adopte celle qui vous convient le mieux !

2.1- Planning annuel

Grâce à ce planning, tu auras une vision globale de ton année. Il est très pratique pour programmer des stages, par exemple, qui ne doivent être ni dans des périodes de révisions ni pendant des examens !

Dans ce planning, note :

  • Les périodes de vacances : périodes pendant lesquelles tu n’as pas cours. Elles seront propices au repos, mais aussi aux révisions.

  • Les périodes des examens : généralement il y a trois sessions d’examens, une en janvier/février, une en mai/juin et une dernière en août/septembre (session de rattrapage).

  • Les périodes de révisions : dans certaines universités, il y a un congé avant les examens dédié aux révisions.

  • Les voyages prévus à titre personnel ou en lien avec l’université.

  • Les périodes de stages

2.2- Planning semestriel

tu vas devoir en deux dans l’année : un pour le premier trimestre de septembre à janvier et l’autre de février à juin. Il est plus précis que le planning annuel. Reporte-y les informations du planning annuel (les périodes de vacances, d’examens et de révisions ainsi que celles de stage) et ajoute-y :

  • Les dates dédiées à l’administration : dates d’inscription à l’université, dates d’inscription aux sessions d’examens, etc.

  • Les jours fériés et les jours spéciaux sans cours (fête de l’université par exemple)

2.3- Planning mensuel

Il permet d’avoir une vision sur 4 semaines et donc de programmer des échéances à moyen terme comme le rendu d’un travail écrit ou d’un exposé oral. Il permet aussi de faire le décompte des jours de révisions les mois d’examens. Il est nécessaire là-aussi de reporter les dates importantes vues au-dessus et d’ajouter :

  • Les dates butoirs de rendu d’un travail écrit ou oral

  • Les RDV importants

  • Les dates auxquelles tu dois rendre des livres à la bibliothèque (ou aller les chercher : rappelle-toi ma mésaventure 😉)

  • Les dates des conférences données à l’université ou ailleurs auxquelles tu veux assister

  • Les dates des fêtes ou anniversaires de ta famille ou amis

2.4- Planning hebdomadaire

un planning mensuel pour mieux gérer son temps

C’est le planning le plus important, car il programme ta semaine, du lundi au dimanche compris, du réveil au coucher. Il faut le faire chaque dimanche soir ou éventuellement chaque lundi matin. Il doit être le plus précis possible, à la demi-heure près.

En premier lieu, il faut le remplir avec les tâches obligatoires incompressibles :

  • Les horaires de tes cours

  • Les horaires de ton boulot ou stage

  • Les tâches ménagères : ménage, course, lessive ainsi que tes tâches administratives (poste, banque, rdv médicaux). Essaye de les programmer toujours à heure fixe. Par exemple, le ménage tous les dimanches à 11 h.

  • Les loisirs : sport, musique, théâtre, etc.

  • Les repas : petit-déjeuner, déjeuner et dîner. Prévois une heure pour chaque car il faut prendre le temps de cuisiner un peu puis de manger et d’ éviter de le faire à la va-vite.

  • Les horaires de lever et de coucher : ils doivent être fixes d’un jour sur l’autre et d’une semaine sur l’autre et même le week-end et les vacances ! Bien entendu, tu peux te permettre quelques écarts ! Mais sache que plus tes heures de sommeil sont stables moins tu seras fatigué ! Tu peux aussi inclure dans ton planning quelques minutes pour ton rituel matinal : lis l’article Les bienfaits d’un réveil matinal pour mettre en place ta propre routine matinale !

  • Les transports, surtout s’ils sont longs et que tu es inactif, comme dans les transports en commun. C’est un temps qu’il vous faudra exploiter par des lectures, des relectures de vos notes de cours (les cours du jour par exemple), des écoutes de podcasts sur des sujets portant sur vos cours (un très bon moyen de mémorisation), etc.

Et ce n’est pas fini ! Maintenant, il faut ajouter les horaires variables d’une semaine sur l’autre :

  • Les RDV occasionnels (médecin, administration, etc.)

  • Les sorties (cinéma, fêtes, les RDV entre amis, etc.)

Une fois, ces horaires fixes remplis, il reste encore les plages horaires disponibles. (Je t’avais prévenu que c’était fastidieux mais tu verras vraiment les bénéfices + tard ) Ce « temps libre » va être divisé entre ton travail personnel et des plages de repos :

  • Lors des périodes courtes de 30 min à 1 heure, prévois d’effectuer des tâches faciles comme relire des notes de cours et les compléter ou commencer des lectures préparatoires pour les cours.

  • Lors des périodes plus longues de plus d’une heure tu peux te lancer dans l’élaboration de fiches de révision, la lecture de bibliographie spécifique, la rédaction d’une dissertation, l’exécution d’un TD/TP ou d’un exercice ainsi que dans la mémorisation. Pour ces périodes longues, il faut absolument prévoir de courtes périodes de pause pendant lesquelles tu vas pouvoir t’aérer l’esprit. Sors dehors prendre l’air et respirer ; bois une boisson chaude ou froide et/ou mange des fruits secs, du chocolat noir ; discute avec des autres étudiants. C’est le moment aussi pour regarder tes mails et les réseaux sociaux que tu couperas ensuite lors de tes sessions de travail. Attention à ne pas te disperser : donne-toi un timing pour reprendre le travail !

  • Planifie toujours les travaux qui te demandent beaucoup de concentration et d’énergie en premier ou dans les plages horaires qui sont les plus propices pour toi.

  • Il est également intéressant de planifier, chaque semaine, une période « travail personnel à définir ». Elle peut être de 3 heures consécutives ou divisée en 3 périodes de 1 heure. Cette dernière doit être utilisée pour rattraper le travail personnel en cas de retard. Par exemple, tu as eu un imprévu de dernière minute ou ton exposé a pris plus de temps que prévu et a donc empiété sur les heures prévues pour tes révisions. Tu reportes donc les heures de révisions dans les plages horaires de travail personnel laissées à cet effet. Si tu n’as pas de travail en retard, utilise cette plage horaire en repos plutôt qu’en t’avançant dans ton travail personnel.

  • Laisse aussi des périodes de total repos, idéalement une par jour.

3- Pour conclure: LA check-list pour créer ton super planning pour tes études !

Quel que soit l’outil que tu utilise (feuille vierge, agenda, application) entraîne-toi chaque semaine à faire et refaire tes plannings pour les ajuster. Une fois maîtrisé, le planning devient une arme redoutable pour la gestion du temps et l’organisation du travail !

infographie-check-list-creation-planning

Alors convaincu de l’utilité des plannings 📆 ? Est-ce que tu utilise 1 ou 4 plannings ? N’hésite pas à poser tes questions ou à faire part de tes progrès en matière d’organisation et de gestion du temps en laissant un commentaire ci-dessous !

Amandine

Like et Partage cet article à tes amis !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.