Trouvez un sens à votre vie grâce à l’Ikigai

Il y a des jours où l’on a une pêche d’enfer et une envie de conquérir le monde sans que rien ne puisse nous arrêter … mais il y en a beaucoup d’autres où se lever le matin nous paraît insurmontable, où chaque tâche quotidienne devient une torture. Notre motivation est en berne, on a l’impression que notre vie nous échappe, que le train est parti sans nous … On se met à culpabiliser pour notre manque de dynamisme, on essaye de se trouver un sursaut d’énergie pour faire nos tâches mais la fatigue et la lassitude prennent le dessus …

Les Japonais, eux, ont trouvé la solution depuis des lustres ! Apprendre à donner un sens à ce que l’on fait ! C’est ce qu’ils nomment l’Ikigai ! Je vous propose de partir à la découverte de cet art de vivre ancestral afin de trouver votre Ikigai personnel et dire adieu à la morosité !

1- Pourquoi est-ce important de donner un sens à sa vie ?

« Pourquoi suis-je sur cette Terre ? La vie a-t-elle un sens ? Qu’est-ce que je fais là ? » Nous sommes nombreux à se poser des questions existentielles et encore plus nombreux à ne trouver aucune réponse ou alors partielle et insatisfaisante… Sans projet, sans but, la vie apparaît vide de sens et il est difficile de se lever le matin… Les personnes qui ne voient aucune signification à leur vie possèdent moins d’énergie que celles qui ont identifié le sens personnel de leur vie. De plus, des études ont démontré qu’une vie riche de sens apporte une meilleure santé mentale et physique. Les personnes ayant trouvé leur raison d’être sont moins stressées, vient mieux et plus longtemps.

Au lieu de chercher une signification générale sur le sens de la vie, pourquoi ne pas plutôt se tourner à l’intérieur de soi ? Posons-nous les bonnes questions : « Qu’est-ce qui ME rend heureux ? Qu’est-ce qui est important pour MOI ? Quel sens voudrais-je donner à MA vie ? »

Sachez que donner un sens à sa vie est à portée de main de tous. Et chacun, à sa manière, peut trouver un sens à sa vie en apportant une réponse différente, individuelle et unique.

« Le bonheur résulte de la présence simultanée de sens (projets de vie, engagement dans l’action, valeurs) et de bien-être (loisirs, émotions positives). » (Jacques Lecomte, Donner un sens à sa vie, Folio essais, p. 34)

Partons maintenant à la découverte de l’Ikigaï. Ce principe japonais va nous aider à trouver un sens à notre existence, à insuffler la joie de vivre et l’énergie dont on a besoin !

2- Qu’est-ce que l’Ikigai ?

生き甲斐

2.1 – Une question de sens

Ikigai est un terme japonais dont l’équivalent n’existe pas dans notre culture occidentale. De plus, sa polysémie est difficile à traduire : iki signifie « vivre » mais gai a plusieurs sens dont « raison, motif, sens, résultat, valeur, valoir la peine ». L’Igikai pourrait donc être « ce pour quoi la vie mérite d’être vécue ».

Ainsi ce concept ancré dans culture japonaise et son héritage désigne plusieurs choses à la fois : le sens de la vie, la raison de vivre, le but de la vie mais aussi le sentiment qui nous fait dire que cela vaut la peine qu’on se lève le matin, le bonheur de faire des choses pour le pur bonheur de les faire, l’accomplissement de soi.

2.2 – Un peu de culture

L’Ikigai désigne un mode de vie ancestral qui a pris racines dans l’histoire du peuple japonais. Pour les Japonais, l’Ikigai est solidement ancré dans leur conscience : tous savent ce qu’est l’Ikigai et à quoi il se rapporte. Beaucoup ont le sentiment qu’il les accompagne au quotidien. Pour eux, nous possédons tous un Ikigai voire plusieurs Ikigai même si l’on en a pas forcément conscience. Et ce qui est une autre bonne nouvelle : il est accessible à tout un chacun !

Les Japonais voient le principe de l’Ikigai comme un flux, un mouvement perpétuel. Il nous accompagne en permanence et il évolue au fil du temps, en fonction des phases de la vie : notre Ikigai n’est pas le même à 15, 30 ou 60 ans !

Depuis quelques années, les scientifique s’intéressent l’Ikigai car ils le considèrent comme une des clés pour vivre plus longtemps tout en restant actifs et en bonne santé. Selon les études récentes, ceux qui ont beaucoup Ikigai jouissent d’une espérance de vie plus élevée que ceux qui n’ont pas encore découvert un sens à leur vie. D’ailleurs, le rapport 2017 de l’OMS montre que le Japon possède la première place en matière d’espérance vie et de santé. Il existe plusieurs facteurs explicatifs dont des facteurs génétiques, le régime alimentaire, le mode de vie ainsi qu’un bon système de santé mais aussi l’Ikigai !

Prenons l’exemple d’Okinawa, une île de l’archipel japonais des Ryukyu en mer chinoise orientale. Les légendes chinoises l’appellent le « pays des immortels » car c’est le lieu où il y a le plus fort pourcentage de centenaires sur Terre. La plupart sont en bonne santé, autonomes et actifs, optimistes avec un Ikigai particulièrement fort ! L’un des principes les plus importants de l’Ikigai personnel des habitants de cette île est yuimaru « cercle de cohésion ». Il s’agit d’un sentiment communautaire fort dans lequel les habitants savent qu’ils appartiennent à un groupe avec des liens sociaux intenses, un soutien mutuel et une entraide quotidienne. Chacun vit de la façon la plus autonome possible mais chacun peut aider ou se faire aider si il a des difficultés. Toutes leurs actions ne tournent pas seulement autour de leur propre existence mais s’oriente aussi vers les autres. Martin Seligman, fondateur de la psychologie positive, y voit même une condition nécessaire pour trouver un sens profond à notre vie.

2.3 – Tout un art de vivre

Avoir l’Ikigai c’est rester actifs, s’investir dans des activités, vivre en harmonie avec autres et son environnement. Cet art de vivre à la japonaise permet de trouver un équilibre personnel en établissant des relations harmonieuses entre soi, son environnement et les autres.

Connaître son Ikigai donne donc une raison de se lever le matin, une motivation, même pour effectuer ses tâches quotidiennes et ce malgré les aléas de la vie. En effet, l’Ikigai ce n’est pas seulement donner une sens à sa vie mais c’est aussi mettre en place des actions concrètes pour le vivre pleinement tout en se donnant la motivation de persévérer.

L’Ikigai s’utilise donc dans tous les contextes de la vie : il peut s’appliquer à des tâches modestes de la vie quotidienne, à des petits bonheurs simples comme à des grands projets de vie. Il est possible sans connaître le succès dans la vie professionnelle : il peut mener au succès mais le succès n’est pas une condition nécessaire pour avoir l’Ikigai. Il n’est pas seulement lié à des activités concrètes mais aussi aux conditions de vie, aux relations à autrui, aux attitudes intérieures, aux centres intérêt, rêves et objectifs, etc.

Avoir l’Ikigai peut changer votre vie ! En effet, tout paraît plus léger quand la motivation intérieure existe. On éprouve un grand bonheur de pouvoir faire quelque chose qui a du sens à nos yeux. Quiconque a identifié son Ikigai sait pour quoi il vit et dans quelle direction il souhaite orienter son existence. Il ressent une joie de vivre intense et une satisfaction intérieure, fait preuve de plus d’optimisme. De plus, avoir l’Ikigai permet de vivre plus longtemps, en bonne santé, d’être plus heureux, moins stressé, plus créatif, …

L’Ikigai est une force vitale qui agit sur notre santé physique et psychique.

Et maintenant que l’on a compris ce qu’est l’Ikigai, abordons la question qui nous intéresse : comment appliquer ce concept dans ma vie personnelle ?

3 – Comment trouver son Ikigai personnel ?

En effet, ce n’est pas le tout de parler du mode de vie des Japonais … Comment MOI personnellement je peux trouver mon Ikigai ? C’est là que le bât blesse car il va falloir prendre le temps de travailler sur soi …

Rappelez-vous pour vous encourager que nous portons en chacun de nous un Ikigai caché à l’intérieur de nous mais nous ne l’avons pas encore tous découvert… Sa recherche peut-être un Ikigai en soi ! Elle peut paraître fastidieuse mais elle en vaut la peine car il est vital d’identifier sa propre raison d’être pour trouver l’équilibre essentiel à sa vie !

3.1 – Pour commencer…

Il est impératif pour commencer de ne pas considérer que tout vous est dû : vous ne trouverez pas votre Ikigai en claquant des doigts ! Il faut avoir la force d’esprit de découvrir et de devenir qui l’on est réellement. Partir à la recherche de notre MOI, devenir qui nous sommes réellement demande du courage et du temps… On trouve souvent 1000 excuses pour ne pas prendre le risque de trouver le chemin de nos rêves : manque temps, d’argent, de soutien de la part famille ou amis, etc. Il faudra aussi surmonter vos barrières psychologiques et croyances limitantes … mais le jeu en vaut la chandelle !

Il est essentiel aussi de retenir que l’on peut s’épanouir autant dans des petites tâches quotidiennes que dans ses passions. Il ne faut pas se croire obligé d’avoir un grand projet et de tout bouleverser dans sa vie. De petits actions et de petits projets sur court ou moyen terme peuvent vous faire autant de bien voire plus que de mener un grand projet !

Il est très gratifiant de rechercher un sens à sa vie. Cependant, gardez à l’esprit que cela doit rester une recherche personnelle ! Ce qui est cohérent et épanouissant pour l’un ne le sera pas forcément pour un autre. Souvent nous cherchons inconsciemment à répondre aux attentes des autres. Malheureusement, nous perdons de vue nos désirs, nos propres buts et nous nous détournons de notre chemin personnel… Ce qui compte dans cette chasse personnelle de votre Ikigai, ce n’est pas ce que les autres jugent important, significatif ou gratifiant mais ce qui vous touche personnellement, ce qui résonne en vous et vous fait rayonner de l’intérieur ! Écoutez votre voix intérieure !

Dans la quête de l’Ikigai ce qui a de la valeur c’est uniquement ce qui important pour vous.

3.2 – À la recherche de son Ikigai

Pour partir à la découverte de vous-même et donner un sens à votre vie, il va falloir sonder vos envies, vos désirs, votre potentiel, vos capacités, … Afin de trouver votre carburant, indispensable à votre moteur et qui vous fera avancer, je vous propose de compléter le diagramme de Marc Winn (selon le principe du diagramme de Venn). Késako ? C’est la représentation occidentale de ce concept japonais. Car l’Ikigai personnel est la conjonction entre 4 grandes questions :

  • Qu’est-ce que j’aime ?

  • Dans quoi suis-je doué ?

  • De quoi le monde a besoin ?

  • Pour quoi pourrais-je être payé ?

    schéma Ikigaï

Ce n’est pas une science infuse ! C’est un outil qui permet de s’interroger sur soi. Prenez le temps de le remplir, de le corriger pour trouver votre propre Ikigai !

L’kigai peut appartenir à une, deux voire quatre catégories. Prenons l’exemple du pianiste, qui a un don pour la musique et qui vit de sa passion en faisant des tournées dans les plus grands orchestres ! Mais tout le monde n’est pas Mozart ou Beethoven ! L’Ikigai n’est pas seulement une passion qui devient un métier. Il peut se cacher dans les choses les plus infimes et les plus insignifiantes de la vie : un lever de soleil, une promenade avec son chien, prendre soin de sa famille, aller au travail en vélo, peindre pour son plaisir, etc.

Attention, il existe une différence entre les talents (capacité préexistante que l’on porte en soi, c’est inné) et les compétences (quelque chose que l’on a appris à faire). Trouver son Ikigai c’est faire émerger ses talents.

« Là où vos talents rencontrent les besoins du monde, là est votre vocation » (Aristote)

Il est important d’avoir en tête que nous évoluons au fil de la vie donc les différents éléments qui compose votre Ikigai peuvent se transformer eux aussi. Par exemple, un étudiant se concentrera sur le choix de ses études et de son futur métier tandis qu’un retraité se demandera quelles seraient les activités qu’il aimerait faire. La quête de votre Ikigai n’est donc pas définitive. Il faudra y revenir régulièrement et l’affiner pour qu’il vous corresponde au mieux, selon chaque nouvelle situation de vie.

3-3 – Quelques pistes supplémentaires

  • Notez vos rêves dans un carnet avec des dates et des initiatives concrètes pour pouvoir les réaliser. La vie est remplie d’obstacles que nous croyons impossibles à franchir, que nous nous sentons incapables de passer. Il s’agit de croyances limitantes sur lesquelles nous avons apposé une étiquette mentale « mission impossible ». Changez votre regard ! Commencez par lister ce que vous croyez impossible et que vous avez pourtant réussi. Puis listez tous les sommets que vous aimeriez gravir … L’Ikigai permet de franchir tous les obstacles et d’aller de l’avant !

  • Patience et persévérance sont les maîtres mots de la quête de l’Ikigai. Ce sont deux valeurs fondamentales pour les Japonais. Combien est-on à commencer une tâche et à ne jamais la finir ? Le seul moyen pour persévérer dans une voie sans trop de frustration c’est prendre du plaisir dans l’action elle-même. Il faut savoir pour quoi on effectue cette tâche, qu’est-ce qu’elle va nous apporter : même les tâches quotidiennes !

  • Si vous n’arrivez pas à lister ce que vous aimez, prenez le problème dans le sens inverse et listez ce que vous n’aimez pas !

  • Développez vos talents. Et pour cela il faut les pratiquer ! Mozart n’a pas appris la musique en un jour mais il s’est entraîné plus de 10 000 heures pour atteindre la perfection ! À vous de jouer !

  • Sortez de votre zone de confort ! Si vous restez chez vous, dans votre cocon, vous aurez du mal à trouver votre Ikigai …

  • Gardez en tête de faire du mieux que vous pouvez tout en étant déterminé et tenace. Ne vous arrêtez pas avant d’atteindre vos objectifs ! Pour cela votre objectif doit être : ni trop facile ni trop difficile à atteindre mais aussi clair et concret. Vous pouvez découper les gros objectifs en plus petits avec des objectifs intermédiaires pour que le morceau soit plus facile à digérer 😉 Faites toujours un objectif à la fois et prenez le temps de l’accomplir jusqu’au bout : c’est beaucoup plus gratifiant !

  • Lancez-vous des défis de 21 jours pour votre persévérance et votre endurance !

  • Appuyez-vous sur un mentor : un personne de confiance qui vous élèvera et saura vous motiver !

3.4 – Équilibrez votre vie

Avoir l’Ikigai, c’est chercher à maintenir un équilibre sur plusieurs plans. C’est à vous de trouver votre propre point d’équilibre … Voici quelques idées à explorer :

  • Pratiquer la respiration consciente ou la méditation pour évacuer le stress.

  • Avoir une alimentation saine, variée et équilibrée. Manger sans se gaver et boire avec modération !

  • Faire une activité physique tous les jours.

  • Avoir un sommeil réparateur (entre 7h et 9h de sommeil par nuit). Pour vous aider à retrouver un bon sommeil, lisez 7 astuces pour avoir un sommeil réparateur !

  • Posséder un équilibre entre sa vie personnelle, professionnelle et sociale.

  • Encourager la résilience.

  • Savoir vivre en communauté et pratiquer l’entraide : pourquoi ne pas créer un groupe de travail car Travailler en groupe: le meilleur moyen pour progresser

  • Être actif mais savoir aussi se reposer !

3-5 – Pour aller plus loin…

Pour celles et ceux qui veulent creuser un peu plus, voici une courte bibliographie composée de livres sur lesquels je me suis inspirée pour écrire cet article :

  • Le petit livre de l’Ikigai…la méthode japonaise pour trouver un sens à la vie de Ken Mogi. C’est le seul livre sur le sujet écrit par un Japonais ! Il est clair, concis et donne beaucoup d’exemples issus de la culture nipponne pour illustrer le concept de l’Ikigai.

  • Le livre de l’Ikigai, la méthode japonaise du bonheur de Bettina Lemke. Un petit manuel qui explique le concept puis donne une méthode efficace pour trouver votre Ikigai grâce à de nombreux exercices.

  • Ikigai. Le secret des japonais pour une vie longue et heureuse d’Hector García et Francesc Miralles. Deux acolytes partis à la découverte de l’Ikigai à travers des témoignages recueillis lors de leur voyage au Japon. Ils ont également écrit Ikigai. La méthode Ikigai. Découvrez votre mission de vie, truffé de nombreux conseils pour le dénicher.

Le chemin de la quête de l’Ikigai est semé d’embûches mais une fois que vous l’avez, votre vie s’illuminera ! Votre vie aura le sens que vous avez décidé de lui donner et cela n’a pas de prix… De plus, vous vivrez mieux et plus longtemps, comme les centenaires de l’île d’Okinawa ! Alors pourquoi ne pas tenter l’aventure ?

N’attendez pas, lancez-vous, partez à la recherche de votre Ikigai !

 

Prenez le temps de trouver votre raison d’être … et faites partager votre expérience et la recherche de votre Ikigai en me laissant un commentaire !

 

Amandine

 

 

3 commentaires sur “Trouvez un sens à votre vie grâce à l’Ikigai

  1. Lydie Baffreau dit :

    Super ! Merci pour ce 1er avant-goût de l’article. J’ai toujours voulu donner du sens à mon existence. Les questions existentielles ont toujours fait parti de mon quotidien autant que je me souvienne; Pour autant, je crois bien que je suis une insatisfaite chronique. Je me suis battue pour obtenir certains effets dans ma vie mais à chaque bonne chose il y a toujours sa part d’ombre. Mon ancien métier d’hôtesse de l’air était un désir d’enfant que j’ai réussi à assouvir, pourtant lorsque j’ai vécu cette vie, les déplacements ont eu raison de moi et de ma satisfaction. J’ai finalement arrêté mon métier au bout de 15 ans pour devenir Happy thérapeute et creuser ces questions de sens et d’équilibre. Tout bouge, tout est en mouvement, il faut s’écouter et se parler avec bienveillance pour ajuster ses positions.
    Je crois que j’ai enfin trouvé mon Ikigaï mais il aura fallu du temps, de l’énergie et du travail.

    1. Amandine dit :

      Bonjour Lydie ! Merci pour ce joli témoignage ! Être à l’écoute de soi et donner un sens à sa vie est l’une des choses les plus diffciles qui soit mais aussi l’une des plus satisfaisantes … Bravo pour la recherche de ton Ikigai ! Et comme tu le dis si bien tout bouge et il évoluera surement encore … donc reste à son écoute !
      Amandine

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *