Comment fonctionne la mémoire ?

La mémoire est la faculté de l’esprit ayant pour fonction d’enregistrer, de conserver et de rappeler les informations que nous apprenons. Cependant, il faut savoir que le cerveau efface en permanence les informations dont il n’a pas l’utilité et qui n’ont pas été rappelées. Mieux comprendre son fonctionnement permet donc de mieux mémoriser son cours. Partez à la découverte des différentes mémoires avant de comprendre le processus de mémorisation puis découvrez l’astuce indispensable pour mieux mémoriser !

1- Les différentes mémoires

Notre pouvons diviser notre mémoire en mémoire à court terme et mémoire à long terme. La mémoire à court terme (ou mémoire du présent, de travail ou immédiate) possède une capacité limitée. Elle permet de retenir seulement 5 à 9 informations sur une courte période. C’est donc elle qui nous permet de retenir un numéro de téléphone le temps de le noter ou de prendre des notes en cours pendant que le professeur parle, etc.

La mémoire à long terme permet, quant à elle, de retenir les choses pendant beaucoup plus longtemps. Il existe plusieurs types de mémoire à long terme : la mémoire explicite, implicite et perceptive.

  • La mémoire explicite (ou déclarative) comprend la mémoire sémantique et épisodique. La première est la mémoire des concepts, des connaissances générales comme les capitales, les dates, etc. La seconde est celle de nos souvenirs, des épisodes de notre vie personnelle, des événements qui nous sont arrivés et auxquels on peut associer un lieu, une date et des émotions.
  • La mémoire implicite (ou déclarative ou procédurale) est liée aux compétences et habilités motrices. Elle enregistre nos savoir-faire et une fois acquis après plusieurs répétitions, ils deviennent automatiques : marcher, faire du vélo, écrire, jouer d’un instrument, etc. Ces informations sont apprises de façon inconsciente et il n’y a pas besoin de réfléchir ou de se concentrer pour se rappeler comment les effectuer.
  • Enfin, la mémoire perceptive est liée au sens. Elle enregistre inconsciemment (automatiquement et involontairement) les informations sensorielles. Elle permet de reconnaître les visages et les objets.

2- Le processus de mémorisation

La première étape est l’encodage. C’est la perception des informations par notre cerveau par le biais de nos 5 sens. Ces informations sensorielles sont enregistrées dans notre mémoire à court terme.

La deuxième étape est celle de la consolidation. Une fois encodées, les informations sont triées et stockées.

La troisième étape est celle de la récupération. Conservées dans la mémoire à long terme, les informations doivent ensuite être restituées. Il faut se rappeler du souvenir avec l’aide d’indices, de repères, du contexte.

https://profpower.lelivrescolaire.fr/les-cles-pour-mieux-memoriser/

3- Répéter pour mieux mémoriser

3.1- Tout ce joue pendant le sommeil…

Pendant notre sommeil, le cerveau travaille : il tri les informations reçues durant la journée. Il garde celles qu’il juge importantes et jette celles qui lui semblent inutiles. Les informations importantes sont stockées dans la mémoire à court terme un jour supplémentaire. Le lendemain, si ces informations importantes sont répétées de nouveau, elles seront alors stockées dans la mémoire à long terme. En revanche, si elles ne sont pas réactivées, le cerveau les considérera alors comme inutiles et les jettera. D’où l’importance de la répétition ! Pour éviter d’oublier, il faut répéter ! La répétition donne au cerveau le signal que l’information est importante et qu’il faut la stocker dans la mémoire à long terme.

3.2- La courbe de l’oubli

La courbe d'Ebbinghaus

Une bonne mémorisation nécessite une répétition à intervalles réguliers. Le psychologue allemand, Hermann Ebbinghauss, en analysant la mémoire, a élaboré la « courbe de l’oubli ». Cette courbe fait le lien entre le temps qui passe et le taux d’informations oubliées naturellement par le cerveau. Afin de pallier à ces oublis, Ebbinghauss à mis au point une méthode dite des répétitions espacées :

  • La première répétition est la plus importante pour sauvegarder un maximum d’informations. Elle doit se faire très rapidement après avoir reçu les informations.

  • Ensuite, les 3 suivantes doivent se faire les 3 jours suivants.

  • Puis, à partir de la 4ème, les répétitions deviennent plus espacées : toute les semaines puis tous les mois.

3.3- Comment mémoriser votre cours ?

Maintenant que le fonctionnement de la mémoire n’a plus de secret pour vous, voici comment mettre en pratique pour ne plus avoir de « trou de mémoire » lors de vos examens :

  • Se mettre dans de bonnes conditions quand on va en cours : savoir pourquoi vous y aller, se dire que vous allez y apprendre des choses et qu’elles vous serviront. Écouter attentivement et éviter les distractions. Acte volontaire de mémorisation.

  • Prise de notes en cours : première mémorisation par le tri, l’analyse et la hiérarchisation de l’information

  • Relire le cours le soir même (reprendre ses notes, chercher l’orthographe des mots difficiles, mettre en avant le plan, souligner les mots-clés/dates/chiffres/définitions, etc.) : première répétition

  • Compréhension : retravailler votre cours par des lectures complémentaires, des liens entre les différentes notions, se poser des questions, donner du sens, etc.

  • Faire vos fiches de révisions : organisation de l’information

  • Faire les exercices, les TP et les TD

  • Mémoriser vos fiches de révisions à intervalles réguliers

Répéter ne veut pas dire simplement relire le cours ! Il faut être proactif, c’est-à-dire avoir une démarche active. Vous pouvez, par exemple, vous rappeler le cours à voix haute ou par écrit, puis confronter ce que vous avez récité avec votre cours pour réajuster ou apporter des précisions. Selon le cône de mémorisation d’Edgar Dale, quand on lit simplement l’information, on ne retient que 10 % de celle-ci. Alors que quand on fait une fiche de révision par exemple, on retient jusqu’à 90 %!

https://profpower.lelivrescolaire.fr/les-cles-pour-mieux-memoriser/

Attention au par cœur ! Si vous répétez plusieurs fois le même cours dans la journée, le cerveau va garder l’information dans la nuit. Si vous ne revoyez pas votre cours le lendemain, vous oublierez tout ! De même, si vous apprenez votre cours par cœur sans le comprendre, votre cerveau sera incapable de faire des liens et il oubliera tout !

Et vous ? Laissez-moi un commentaire ci-dessous !

Amandine

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *