Bibliographie : l’atout majeur de votre travail !

Pour tout travail universitaire écrit ou oral que vous effectuez, vous devez faire une bibliographie. C’est la base de la recherche sur un sujet que ce soit pour un exposé, un mémoire ou une thèse. Il s’agit de la première tâche que vous devez effectuer : regrouper tous les documents qui parlent de votre sujet. Mais aussi de la dernière quand vous avez fini la rédaction : écrire correctement les références bibliographiques que vous avez utilisées.

Constituer une bonne bibliographie est l’un des éléments principaux de la recherche. Avant même de lire votre mémoire ou votre thèse, les professeurs lisent généralement en premier lieu votre bibliographie. Ils voient ainsi tout de suite quelles sont vos sources et se font déjà une idée de votre travail. Constituer une bonne bibliographie est donc très important ! Appliquez donc bien les règles énoncées ci-dessous pour faire de votre bibliographie un atout majeur de votre travail !

1- Pourquoi rédiger une bibliographie ?

Une bibliographie est une liste structurée de références d’ouvrages ou d’articles ayant le même sujet. On parle ici uniquement de bibliographie thématique c’est-à-dire de documents relatifs à un sujet donné. Elle regroupe les différences sources utilisées sur ce sujet de façon complète, claire et ordonnée.

La bibliographie est un élément essentiel de votre travail, car il confirme votre compréhension et votre connaissance du sujet grâce aux documents que vous avez consultés. La citation des sources permet ainsi de démontrer votre capacité à chercher des informations sur un sujet donné.

La bibliographie permet au lecteur (dont le premier d’entre eux est votre professeur) d’identifier, de retrouver et de consulter facilement le document que vous citez afin de vérifier l’exactitude de votre travail, mais aussi d’approfondir un sujet.

Il s’agit vraiment du fondement de votre travail puisque la bibliographie vous permet d’étayer vos affirmations, d’argumenter vos démonstrations en vous référant à des sources reconnues.

La bibliographie permet aussi de montrer votre éthique puisque vous citez toutes les auteurs à l’origine des idées que vous développez. Vous évitez ainsi le plagiat (appropriation du travail de quelqu’un en le présentant comme le vôtre) et l’atteinte aux droits d’auteurs.

Sachez enfin que plus la bibliographie est précise, plus le lecteur trouvera facilement et rapidement l’information qu’il cherche… plus il sera satisfait, plus il aimera vous lire…

2- Comment constituer une bonne bibliographie ?

Une fois le sujet de votre travail défini, il est nécessaire de faire une recherche documentaire afin de constituer la bibliographie concernant celui-ci. Il vous faut alors regrouper les principales sources qui traitent de ce sujet. Et quel est le meilleur endroit pour les trouver que la bibliothèque universitaire ? Osez franchir les portes de la bibliothèque ! 😉

Pour récolter les premières références bibliographiques, allez du général au particulier. Ainsi, commencez par les encyclopédies généralistes puis dirigez-vous vers les spécialistes (pour un sujet sur Descartes, vous allez consulter un dictionnaire philosophique, etc.). Celles-ci sont généralement les ouvrages ou articles phares concernant votre sujet. Ils vous donneront à leur tour des références plus précises pour creuser encore un peu plus votre sujet.

Pour chaque ouvrage ou article consulté, faites une fiche de lecture et surtout notez correctement la référence bibliographique : nom et prénom de l’auteur, titre de l’ouvrage ou de l’article (avec le nom de la revue et son numéro), éditeur, lieu d’édition, date de publication ainsi que le nombre de pages.

3- Comment rédiger une bibliographie ?

Une fois l’étape de la recherche documentaire effectuée, il faut rédiger votre travail et votre bibliographie. Il s’agira de la liste de tous les documents que vous avez consultés et lus pour la rédaction de votre travail de recherche. Lors de la rédaction du corps de texte de votre travail, vous citerez vos références de façon abrégée. Ces références abrégées seront ensuite reprises dans la bibliographie finale de façon plus complète.

3.1- Les références abrégées dans le corps du texte

Dans le corps de votre texte, vous allez utiliser une référence abrégée qui renverra à la référence complète dans la bibliographie finale. Cette référence abrégée est généralement constituée comme suit : NOM de l’auteur, date de publication, page(s).

Elle s’insère soit dans le texte même entre parenthèses, soit dans une notre de bas de page avec un appel de note. Demandez à votre professeur ce qu’il préfère. Cette référence abrégée est obligatoire chaque fois :

  • Que vous rapportez textuellement les propos d’un auteur entre «  » : il s’agit d’une citation que vous prenez d’un ouvrage et qui doit être exactement retranscrite à la virgule près.

  • Que vous intégrez une photographie, une image, des tableaux ou données statistiques, des graphiques. Quel que soit le type de document,il est généralement protégé par des droits d’auteurs et vous devez en citer la source.

  • Que vous développez une idée qui n’est pas de vous. Il faut donc citer la personne qui en est à l’origine.

  • Que vous argumentez, démontrez, affirmez ou infirmez une thèse. Pour cela vous vous appuyez sur des données déjà publiées qui doivent être citées.

3.2- La bibliographie finale

La bibliographie finale est l’ensemble des documents que vous avez utilisé pour traiter le sujet donné. Elle doit donc comprendre toutes les références bibliographiques abrégées citées dans le texte ou les notes de bas de page, mais aussi celles non citées c’est-à-dire celles simplement lues ou consultées.

Elle se met à la fin du travail et se présente soit par ordre alphabétique d’auteurs (le plus simple) soit par chapitre, soit par thématique.

La présentation doit suivre des règles précises (la norme la plus utilisée en France est ISO 690). Mais le style (ponctuation, majuscule, italique, etc.) peut varier d’une université à l’autre voire d’une discipline à l’autre. Je vous conseille donc de vous renseigner pour connaître les normes utilisées dans votre université : l’ordre des éléments, la typographie particulière et la ponctuation.

Voici quelques règles de bases :

  • La norme n’est pas la même si vous citez un ouvrage, un chapitre d’ouvrage, un article dans un périodique, une thèse, etc. Déterminez bien le type de document pour ne pas vous tromper dans la citation de la référence bibliographique.

  • Dès que vous avez choisi les normes et le style de votre bibliographie, restez cohérent tout au long de celle-ci. Si vous avez fait le choix de séparer les éléments par une virgule, mettez une virgule partout !

  • Pour les documents électroniques, n’oubliez pas de préciser [en ligne] après le site web ainsi que l’URL, le type de support et son nom ou titre (Site Internet, pdf, etc.) et la date de consultation (les documents peuvent être rapidement modifiés ou supprimés)

  • Quelques abréviations à connaître :

    • [s.l.] sine loco « sans lieu » : quand il n’y a pas de lieu de publication ou d’édition.

    • [s.n.] sine nomine « sans nom » : quand le nom de l’auteur est inconnu.

    • [s.d.] sine date « sans date » : la date d’édition n’est pas connue.

    • et al. et alii : quand il y a plus de deux noms d’auteurs, mettre le premier puis et al.

    • art. = article, chap. = chapitre, coll. = collection, ed. = édition, ill. = illustration, p. = page, § ou paragr. = paragraphe, r°= recto, t. =tome, v° = verso, vol. = volume.

3.3- Le Graal : les outils de gestion bibliographique !

Il existe des outils de gestion bibliographique qui facilitent la mise en œuvre de la bibliographie. Ils permettent de collecter les références bibliographiques, de les organiser et de générer la bibliographie ainsi que les références abrégées. Vous pouvez choisir le style de votre bibliographie parmi plusieurs proposé et même créer votre propre style ! C’est un gain de temps si, toutefois, vous avez correctement effectué le travail en amont qui consiste à bien remplir les différents champs (nom d’auteur, titre, édition, année d’édition, etc.). Il faut du temps pour bien les prendre en main, mais une fois maîtrisés, ce sont des outils indispensables. Les plus utilisés sont Zotero et Endnote : à vous de les tester !

Et vous comment construisez-vous votre bibliographie ? Quels outils utilisez-vous ? Laissez-moi un commentaire ci-dessous !

Amandine

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *